by ASE Agence de Stimulation Economique

http://www.as-e.be

Les différents paramètres de l'influence sur les réseaux sociaux

L'influence n'est pas une chose  facile à définir.

Qu'est-ce qu'un niveau d'influence efficace ? La notion peut être cadrée de façon à la fois subjective et objective.

L'influence de quelqu'un ou de quelque chose peut s'évaluer à l'aune d'un succès commercial, de la réputation que s'est construite un opérateur ou du réseau de contacts professionnels bâti par un individu.

Chaque individu ou organisation peut juger de son niveau d'influence en prenant  en considération un de ces critères.

L'influence sur les réseaux sociaux peut surgir de n'importe qui

A l'heure des médias sociaux, la notion d'influence évolue.

Sur les réseaux sociaux, n'importe qui peut demain devenir, très vite, un influenceur. Le degré d'influence n'est pas lié à un passé.

Les influenceurs sur les réseaux sociaux sont souvent des personnes passionnées qui se métamorphosent en experts. Ils tirent profit de leur présence sur les réseaux sociaux pour cueillir des dividendes personnels ou des dividendes pour la marque ou l'organisation qu'ils représentent.

L'un de leurs principaux mérites est de déclencher des discussions et des échanges susceptibles d'influencer la compréhension d'une problématique et/ou ds comportements.

Influence objectivable

De par leur transparence, les réseaux sociaux permettent d'évaluer l'influence à partir d'éléments objectifs : nombre de personne dans le réseau, nombre de fois où l'information qu'ils diffusent est relayée…

Encore faut-il s'entendre sur des axes de comparaison.

Plusieurs nomenclatures d'influence existent.

La matrice de Klout

L'outil d'analyse Klout, par exemple, a réalisé une matrice classifiant différents types d'influenceurs sur les réseaux sociaux.

Cette analyse identifie une quinzaine de profils principaux, répartis selon les axes suivants :

  • informel <=> substantiel
  • écoute     <=> participation
  • partage   <=> création
  • général   <=> spécialisé

Il en découle les profils d'influenceurs tels que le spécialiste, l'activiste, le socialisateur, l'observateur, le diffuseur ou le curateur (voir tableau ci-dessus).

Cinq autres profils

Une autre cartographie d'influenceurs sur le web, développée par Outspoken, rappelée par le site Yourbrandinc, réduit la description à cinq profils principaux.

Cette liste de profils d'influenceurs est composée comme suit :

1. Le réseauteur

Il est celui qui dispose de la plus longue liste de contacts et qui est omniprésent sur toutes les plates-formes en ligne. Il ou elle connaît tout le monde et il ou elle est connu(e) de tout le monde

2. Le leader d'opinion

Il ou elle est celui ou celle qui peut devenir les meilleurs ambassadeurs d'une marque. Il ou elle a bâti une crédibilité forte dans son domaine d'expertise. Les publications des leaders d'opinion sont souvent très largement commentées et re-tweetées.

3. Les découvreurs de tendance

Il s'agit de celui ou de celle qui est en général le ou la première à utiliser un futur outil, une future plate-forme populaire ou à mettre en avant un nouveau concept. Ils sont en permanence à l'affût. Ils ont un talent rare pour dénicher et comprendre les modèles qui rencontreront le succès quelques mois plus tard.

4. Le partageur

Il/elle collecte l'information pertinente dans un domaine et la canalise pour qu'elle parvienne à bon port auprès de journalistes, décideurs ou blogueurs qui comptent dans leur sphère d'activité. Il ou elle ont un rôle d'amplification pour certaines informations.

5. Le consommateur quotidien

Ils sont des usagers lambdas de produits ou services. Ils ont toutefois un rare talent pour narrer les expériences qu'ils ont du quotidien. Lorsqu'un problème survient, ou lorsque quelque chose leur semble extraordinaire, ils ont tendance à rapidement en faire part sur les plates-formes en ligne. Leur réseau de contacts est, en général, assez étendu.

Tenir compte de la cible de l'influence

L'influenceur est une chose… L'influence n'existe toutefois pas sans influencé….

Michael Wu, analyste spécialisé dans les interactions sociales, met en avant une série de critères qui rendent l'influencé réceptif à l'influence. Les voici :

1. La pertinence de l'information

A quel point le besoin d'information de l' « influencé » coïncide-t-il avec l'expertise de l'influenceur. Si l'information manque de pertinence, la cible de l'influence n'y prêtera pas attention.

2. Le timing

Le fait de diffuser l'information au bon moment, au moment où la curiosité de l'influencé sur le sujet est maximale, est un élément clé de l'influence. La fenêtre est parfois étroite. En dehors de celle-ci, la même information peut ne plus trouver la moindre oreille attentive.

3. Le bon endroit

Si l'influencé n'est pas actif sur la plate-forme sur laquelle l'influence s'active, aucune chance que l'un et l'autre se trouve. Trivial, mais facteur indispensable.

4. La confiance

Il ne suffit pas que l'influenceur soit crédible dans son domaine. L'influencé, pour être réellement sensibilisé, devra également témoigner d'une certaine confiance en lui. Il doit être convaincu des intentions nobles de l'influenceur…

Publication le 20/03/2013 23:56:43

Laissez votre commentaire

Les champs marqués de * sont obligatoires

*


Actualités

Huit obstacles internes qui empêchent l'innovation de business modèle
L'Europe s'est longtemps cantonnée à voir l'innovation exclusivement sous l'angle du progrès techno [ suite ]

Evènement

12ème Forum européen IES 2014 - le 24/09/2014 - [ suite ]

Formations

Club IS - CCIH "Devenez V.I.P. avec nous! (Veille, Influence et Protection) " - le 23/04/2013 [ suite ]

Région Wallonne : vers le site officielUnissons nos forces :  Plan Marshall : le site officiel

une initiative de l’Agence de Stimulation Économique
Development & Web design by defimedia, powered by AToms®